Après des escales passionnantes à Rio ou encore à San Francisco, l'artiste germano-brésilienne Bianca Green est de retour à Berlin. Au cours de son voyage tout en couleurs vers l'inspiration, elle a fait une halte pour nous parler des origines de ses illustrations, designs textiles et collages photo.

Tu as travaillé auparavant pour une station de radio locale à Francfort, puis pour MTV à Munich et Berlin. Qu'est-ce ce qui t’a poussé à quitter l'industrie de la musique pour devenir une artiste ?

Travailler dans un domaine pour lequel on ressent tant de passion est une lutte constante. Et malgré tous les grands moments et expériences que j’ai vécu, la vie quotidienne n'était pas si excitante, voire même plutôt pénible. Donc mon amour pour la musique est ce qui m'a motivé à faire ce travail, mais m'a également facilité la tâche quand le moment est venu de le quitter.

Tu as vécu dans certaines des villes les plus passionnantes du monde. Laquelle a eu la plus grande influence sur ton travail et pourquoi ?

Elles ont toutes fait de moi l'artiste que je suis aujourd'hui. Mais si l'on fait abstraction des célèbres et merveilleuses villes comme San Francisco, Rio ou Berlin, la minuscule petite Montevideo, en Uruguay, a probablement eu la plus grande influence sur moi et mon travail. C'est là que mes visions créatives sont revenues. C'est là que j'ai cherché et trouvé ma voix artistique et à partir de là j'ai rassemblé beaucoup de matériel pour mes collages. A Montevideo, j'ai créé une vie qui m'a permis de m'épanouir en tant qu’artiste.

 

Ton travail est très varié, tant en termes de contenu que de technique. Où trouves-tu ton inspiration ?

L’inspiration est omniprésente. Cela dépend de mon humeur, de mon ouverture et état d’esprit en général. En ce moment, j’essaie d’absorber tout ce qui se trouve dans mon environnement et je profite à nouveau de tous les différents aspects de Berlin. Cette ville ne cesse de me surprendre. Trouver de l'inspiration et la transformer en créativité vient toujours par vagues. Je ne suis pas inquiète, elle vient quand elle veut.

Ta personnalité se reflète-t-elle dans tes œuvres ?

Mon travail, c’est 100% ma personnalité. Si vous me connaissez, vous me trouverez dans mes oeuvres. Et si vous ne connaissez que mon travail, vous en saurez déjà beaucoup sur moi - je suis tout aussi haute en couleurs et positive.

A quoi ressemble une journée typique dans ton atelier ?

Je ne suis pas de ceux qui planifient à l'avance. Je me réveille et je ne sais pas à quoi ressemblera ma journée. C'est ce que j'aime ! Selon l'humeur et l'inspiration, une journée typique peut consister du fait de commencer une grande peinture et à travailler dessus pendant trois jours. Ou alors je m'assois et je sculpte avec mes outils de linogravure jusqu'à ce que mes doigts me fassent mal. Et parfois, ce n'est qu'un jour banal, ceux durant lesquels on s’attable au bureau, qu'on répond aux courriels et qu'on remplit de la paperasse. Chaque jour est vraiment différent et c'est la raison pour laquelle j'ai choisi cette vie... ou qu’elle m’a choisie.

 
Même si cela peut sembler un peu ringard, être soi-même est la seule façon de créer quelque chose de spécial.

Sur quels projets travailles-tu actuellement ? Quelque chose de spécial à venir ?

Je suis actuellement en train de développer des concepts et de mettre mes nombreuses idées sur papiers. Cette année, l’objectif est de les aider à quitter ma tête et à vivre au-delà de mon imagination. Et je me suis mise à la sculpture ! Notamment la xylogravure et la linogravure pour créer des impressions, et cela m'inspire beaucoup.

Quels conseils donnerais-tu à un artiste en herbe ?

Sois simplement authentique et sois toi-même. Même si cela peut sembler un peu ringard, être soi-même est la seule façon de créer quelque chose de spécial. L'utilisation d'un style étranger ou adopter les idées des autres sera remarqué et ne te mènera pas loin. Expérimente et joue jusqu'à ce que tu trouves ta propre voix intérieure, ton propre style et les choses que tu veux exprimer. Tout le reste suivra automatiquement.

Tacos ou Currywurst ?

Sans aucun doute les tacos ! Je mange aussi végétalien que possible et les currywurst n'ont jamais été mon truc. Mais la nourriture mexicaine ? Je veux !

Merci Bianca !

Texte : Lisa Kaufmann

Photos : Cordula Shäfer 

 
 
×