L'interview de Treechild L'interview de Treechild

« J'ai une attitude positive envers la vie et c'est exactement ce que je veux transmettre dans mes illustrations. »

« J'ai une attitude positive envers la vie et c'est exactement ce que je veux transmettre dans mes illustrations. »

L’artiste allemande Nina Schreyer a hérité de son talent dès le berceau puisque l’illustratrice, plus connue sous le nom de Treechild, a hérité de son sens des couleurs et des formes de son père, lui aussi artiste de grand talent. Elle trouve l’inspiration dans ce qui l’entoure, les animaux, les livres et les beautés de la nature. Dans notre interview, nous avons tenté de découvrir ce que l'illustratrice fait pour se donner des forces ou ce qu’elle voulait devenir lorsqu’elle était enfant.

Qu’est-ce que tu aimes le plus à propos de la Suisse ? Comment ce pays et sa culture t’inspirent-t-ils ?

J'ai émigré d'Allemagne vers la Suisse avec ma famille en 2016 et j'ai été enthousiasmée par ce beau pays dès ma première visite. Les gens d'ici sont incroyablement polis, personne ne klaxonne sans raison et à la hâte quand il y a du trafic, personne ne se bouscule et les enfants apprennent les bonnes manières dès leur plus jeune âge. Je suis inspirée par sa nature inimitable avec ses hautes montagnes, sa végétation unique et les lacs de montagne bleu ciel, que nous découvrons surtout lors de nos randonnées.

Que rêvais-tu de devenir durant ton enfance ?

Mes emplois de rêve ont changé d'année en année. De gardien de zoo, vétérinaire et restaurateur jusqu'à manager de superstar… Mais une chose a toujours été claire : j'ai toujours voulu être mon propre patron.

Parle-nous de ton enfance, est-ce qu'elle a eu une influence sur l'artiste que tu es devenue aujourd'hui ?

J'ai passé une grande partie de mon enfance dans la nature. On construisait des cabanes très élaborées dans la forêt et dans les buissons à partir de matériaux naturels. J'adorais sculpter et j'adorais les châtaignes. En plus de la nature, mon père a eu une grande influence sur moi. Il est également artiste (et musicien) et m'a emmenée à de nombreuses expositions et musées d'art.

Je me souviens encore de l'époque où nous sommes allés au musée allemand avec notre classe. Je le connaissais de fond en comble, assez pour pouvoir diriger la classe, ce qui a beaucoup impressionné mon professeur d'art à l'époque. Bien sûr, j'étais toujours présente aux vernissages de mon père et beaucoup de visiteurs intéressants, d'artistes, de musiciens et d'oiseaux bizarres sont devenus partie intégrante de ma vie quotidienne.

 

Tu sembles fascinée par le ciel. Qu'est-ce qui te fascine à propos de la lune, du soleil, des étoiles et de la pluie ?

J'adore regarder le ciel. Qu'il s'agisse de contempler le lever et le coucher du soleil le jour ou de regarder les étoiles et la lune la nuit. Depuis l'enfance, le ciel a toujours eu une influence calmante, presque méditative sur moi. Il y a tant de beauté à y découvrir, chaque jour et chaque nuit diffèrent par leur couleur, leur forme et leur intensité, tout comme les motifs de mes tableaux.

Les meilleures illustrations sont créées avec de la bonne musique.
Treechild

Où trouves-tu les citations que tu inclus dans tes designs ?

Je suis souvent inspirée par des livres intéressants ou des recherches sur Internet avec certains mots-clés. Les citations que j’utilise pour mes designs sont toujours positives et jamais tristes ou négativement connotées. J'ai une attitude positive envers la vie et c'est exactement ce que je veux transmettre dans mes illustrations.

À quoi ressemble une journée de travail typique pour toi ?

Étant donné que je suis une maman de trois, qui travaille à la maison en freelance, on peut imaginer que tout ne se déroule pas toujours selon un plan et des délais stricts. Mais quand je dessine dans le bureau, les enfants savent que je ne doit pas être dérangée. D'ailleurs, je n'entends personne frapper de toute façon, parce que je mets presque toujours de la bonne musique à fond. Les meilleures illustrations sont créées avec de la bonne musique !

Où vas-tu quand tu as besoin d'une pause dans la vie de tous les jours ?

Les pauses pour se vider la tête sont extrêmement importantes. J’aime bien créer un peu de confusion dans ma tête quand je donne vie à mes idées, que je dessine, peint, crée, etc... Ma tête finit par fumer. Alors je sors faire faire un jogging. Je cours trois fois par semaine et cela me libère énormément. Respirez profondément, sentez le soleil et le vent sur votre peau et après une bonne heure, votre tête et votre esprit sont à nouveau libres. Un sentiment que j’adore.

De quoi as-tu toujours rêvé, mais pas encore fait ?

Je photographie avec passion depuis plus de 15 ans et j'aimerais faire partie d'un film comme « The Revenant » en tant que photographe de plateau. D'ailleurs, mon mari et moi rêvons de faire le tour du monde un peu plus tard, lorsque les trois enfants seront partis de la maison. Avec peu d'effets personnels, simplement pour se passer consciemment de choses dont on pense souvent avoir besoin. Et peut-être construire une petite maison, quelque part en Norvège ou sur une côte canadienne.

Quel est ton animal préféré et pourquoi ?

Je suis ensorcelée par le renard et la chouette. Le renard à cause de ses yeux vigilants, de sa rapidité d'esprit et de sa nature timide. La chouette a un très beau regard porté vers le bas et sublime les branches des arbres de ce monde, elle peut voir la nuit et vole presque silencieusement malgré son apparence imposante. Ce sont vraiment des animaux magnifiques et fascinants....


Merci Treechild !

 

Texte: Ina Schulze

Traduction : Diane Mironesco

 
 
×